Peut-on être un Space Marine loyaliste et aimer le hard métal?

Bon, je vous préviens, je vais tenir le crachoir un poil là…

Tout à commencé il y a 2 ans environ quand j’ai acheté un Noise Marine chez GW. J’ai voulu le faire et comme je suis un gros peureux en peinture, quand j’ai comme ça une fig unique, ben je renâcle, même si Saint Glanzer est là pour me soutenir… Du coup, je me suis pris sur aliexpress un clone que j’ai reçu au début de l’été 2020, histoire de me faire la main. Je comptais faire une peinture mélange de Kiss et de Steel Panther (si vous ne connaissez pas : https://www.youtube.com/watch?v=Ghqrgj4bvo0, ou Steel Panther au Hellfest (2017) - Hellfest From Home :fire: - ARTE Concert - YouTube qui va bientôt être supprimé ou encore, plus court : https://www.youtube.com/watch?v=yfB7vF7nCdA cette dernière vidéo parle bien au prof que je suis mais je m’égare).
Ok, mais avant de me lancer, je me suis dit que puisqu’il me restait des SM du n°1 de warhammer conques, j’allais m’en servir de crash test au crash test. Et tant qu’à faire, j’allais leur mettre une guitare. Donc je me retrousse les manches (virtuellement, on est alors en été) et je commence à me faire deux guitares en scratch, avec des fusils récupérés sur des Eldars achetés d’occase pour cela et une planche à découper ikea. Je vous mets une photo prise à cette occasion :


ça c’est le 7 juillet 2020, je fais une crête à l’un des gars en green stuff, je coupe le scalp d’un orque pour faire une queue de cheval à l’autre et ben, et c’est tout… ça traîne, entre temps comme pour tout le monde, il m’arrive des trucs, genre le gosse n°3, qui m’occupent bien, donc ça reste sur un coin de ma table de peinture. Péniblement, j’arrive à peindre les deux guitares :

(j’ai paumé la 2e) et là je me dis que je ferais bien un petit dio pour l’illustrer…
Mois de janvier, anticipant sur le défi « décor sur cd » de @Spin0us, je m’y remets :

puis je passe sur un décor rectangulaire (admirez la précision du placement des éléments):

Bon, ok, on passe à du sérieux, paf, Pythagore et la trigonométrie sont invoqués:

Création des pavés à partir d’une boîte à oeufs :

Et des murs de brique avec une sous-couche pour parquets flottants (celle de Casto je crois)

Sous-couche du sol, avec, assez peu visible, le trottoir toujours depuis une planche à découper (là on est en février) :

Je vous passe les étapes suivantes, essentiellement vu que je n’ai pas pris de photos, en gros, je perds une des guitares, j’essaye d’en trouver dans le commerce (type pendentif ou boucle d’oreille) mais je n’ai rien à la bonne taille, je tente de commander une impression 3D, ça me coûte un bras pour un résultat qui me satisfait moyen… En attendant, j’ai fini les peintures des deux SM et le décor, le tout est posé sur un coin de la table et prend la poussière doucettement.
Mois d’avril, pour mon anniversaire, madame m’offre une imprimante 3D (un modèle d’entrée de gamme hein), ce qui m’a convaincu c’est d’apprendre qu’on a de la résine lavable à l’eau.
Finalement, je me motive, je cherche plein de modèles et je me tire 2 guitares.
Je laisse le tout s’empoussièrer encore un peu jusqu’à la fin mai (la peur de conclure dirait un psy), où j’arrive à m’arracher et à finaliser le tout, alors du coup, je suis fier et je vous livre narcissiquement le résultat final :







et avec le texte final du gros connard de marseillais pour qui le Nord commence à Lyon que je suis:

13 J'aime

J’aime bien. Et l’idée et l’histoire. Et le résultat !

Mais (on ne se refait pas…), en quoi la résine lavable à l’eau change quoi que ce soit et a pu te convaincre de te lancer dans l’impression 3D ???

La simplicité pour laver la figurine imprimée et (mais ça c’est l’usage qui parle) le bac quand ça foire. Je me voyais mal garder un bac d’alcool juste pour ça tandis que là un coup sous le robinet et hop, c’est fini.

J’adore la fig, la mise en scène et l’histoire ! Tu racontes très bien les péripéties :wink:.

Alors à quand le noise marine ?

1 J'aime

Et oui. Mais NON ! C’est un peu comme si tu disais : l’avantage de la 5W40, c’est que tu peux rincer à l’eau. Du coup, hop, l’huile de vidange dans l’évier et zou !

Dans le lavage à alcool, ce n’est pas l’alcool le problème, c’est la résine. Il ne faut pas « rincer sous l’eau », il faut rincer dans l’eau. Et recycler l’eau souillée. Donc garder un bac d’eau quelque part.
Et la résine lavable à l’eau sera moins cassante si elle est lavée à l’alcool…

Bref, tout ça pour dire que non, laver à l’eau n’est pas « plus simple », juste plus pratique (car moins de « chimique »), mais garde les mêmes contraintes : bac, recyclage, etc…

1 J'aime

You are on your highway to hell! Highway to hell!

Super diaroma.

Excellent toussa, me suis marrer en lisant tes phylactères.
Lorsque j’ai commencé à lire ta saga, me suis dit il va y avoir de la scène avec un space marine en culottes courtes et uniforme d’écolier. Bon tant pis, mais le résultat est extra et très très fun bravo!!!

Alors là bravo !

ben moi je recyclais au tout à l’égout dans un évier extérieur, ok, j vais penser à me faire un bac. Pour le côté cassant, je n’ai pas encore vu et de toute façon, le bac d’alcool n’est pas une solution envisageable alors…

C’est le cas de tout le monde… :disappointed_relieved:

Mais l’eau ne fait pas disparaitre la résine, elle la rend plus coulante, c’est tout.

Exemple : dans mon bac à alcool, il y a des résidus de résine. C’est limpide si je laisse le bac au soleil.
Et tu pourras tenter la même chose avec ton bac à eau : de la résine se solidifiera au soleil dans le fond…

Bref, tout ça pour dire que même lavable à l’eau, ça reste une saloperie chimique !

2 J'aime

Du coup bien exposer le/les bac(s) au soleil pour que la résine polymerisée et filtrer l’eau pour jeter la résine polymerisée ailleurs que dans les égouts ! :grin:

2 J'aime