Primaris Redemptor Dreadnought – Crimson Fists (Dice)

Ce sujet est dédié à l’avancée de la peinture d’un Primaris Redemptor Dreadnought (la version « Easy to build »).

Il fait partie de mon projet de peinture d’une (petite) armée de Crimson Fists pour 40k, dont vous pouvez retrouver chaque figurine dans le sujet parent.

Ce sujet sera mis à jour chaque fois qu’une partie sera terminée.

Choix et approche de la peinture

C’est la première fois que je me lance dans la peinture d’une figurine aussi massive, composée d’autant de parties toutes autant chargées de détails les unes que les autres. C’est un peu impressionnant quand on regarde la grappe sortie de la boîte…

Mais ne nous laissons pas impressionner : j’ai appris dans ma vie profesionnelle que les problèmes compliqués sont plus faciles à résoudre si on les découpe en sous-problèmes.

Je vais donc prendre cette approche : peindre chaque partie séparément. D’une part cela m’aidera à ne pas me disperser (voir à ce sujet comment Ben de Painting Buddha procède : même sur un simple Space Marine, il peint intégralement chaque élément avant de passer au suivant), et d’autre part, cela va permettre de ne pas perdre patience : considérer chaque élément du modèle comme un tout à part entière donne l’illusion de « terminer » plus régulièrement. C’est gratifiant, on a la récompense mentale de voir l’aboutissement du travail plusieurs fois, et plus rapidement que si on se lançait dans la peinture globale d’une traite.

Contraintes

J’aime me poser des contraintes quand je peints une figurine pour ne jamais m’autoriser à « m’endormir » dans mes habitudes, et me pousser à apprendre, sur chaque projet. Ici, je reste dans la dynamique dans laquelle je m’étais lancé sur l’Imperial Space Marine : aucune peinture à pigments métalliques autorisée, tout devra être traités en NMM ou assimilé. Cela va me forcer à continuer de travailler la technique du dégradé par lavis successifs, et surtout à travailler les innombrables volumes présents.

Couleurs

Les bases de mon schéma sont très simples : le bleu est forcément le Kantor Blue (bleu de référence du chapitre des Crimson Fists) et le rouge sera le Khorne Red, que je préfère ici au Mephiston Red pour sa teinte légèrement pourpre. Et puis bon, Crimson = pourpre !

Pour traiter mes effets de lumière sur le bleu, je ne vais pas refaire l’erreur d’éclaircir le Kantor avec du blanc ou du beige (ce qui donne un aspect crayeux et mat à l’arrivée), mais vais utiliser un turquoise de la gamme Scale 75 : le Adriatic Blue SC-15. Non seulement il apporte une lumière « métallique » naturelle au Kantor, mais il présente l’avantage (comme toute la gamme Scale 75) d’être très peu couvrant et facile à dégrader. C’est une arme redoutable pour les traitements NMM !

Bras droit armé d’un canon d’assaut

Premier élément du projet, le bras armé du canon d’assaut. Sorte de test pour se caler.

L’héraldique a été traitée en respectant le principe du codex Imperial Fists : on utilise le marquage standard du Codex Astartes pour le type d’escouade, mais on l’encadre dans un macaron noir au liséré rouge.
Fait intéressant : c’est ainsi que l’artwork est présenté, mais si on observe attentivement les peinture d’armée officielle des Crimson Fists, on voit qu’ils ne se sont pas fait chier (on les comprend, vu la quantité de figs) : ils ont simplement mis le symbole sans plus de complications.

Dans mon cas, j’aime ce rendu bleu/noir/rouge, et c’est l’occasion de travailler un peu de free hand.
Pour réaliser le macaron j’ai commencé par peindre un cercle noir que j’ai ensuite entouré d’un liseré rouge. Puis, j’ai appliqué un décal que j’ai ensuite peint en rouge.

Le canon est essentiellement traité en métal noir, obtenu par du edge highlighting en gris clair dilué sur une base de noir pur. Quelques éraflures et éclaircissements légers sont appliqués par endroits sur les surfaces planes, puis, un glacis d’un mélange d’Abyssal Blue + Dark Tone (Army Painter) + Ardcoat (GW) est appliqué sur l’ensemble. Ce mélange permet d’obtenir une shade légèremment brillante qui apporte un aspect graisseux. Particulièrement approprié sur les tubes du cannon, sensé tourner sur eux-même pour cracher leur furie assassine !

Buste (arrière)

C’est sur cette partie que j’ai vraiment trouvé ma « recette » pour le bleu métallique. Je suis très content du rendu froid que cette combinaison Kantor Blue (GW) + Adriatic Blue (Scale 75) permet d’obtenir. Le fait de n’avoir que deux teintes pour le travail NMM simplifie énormément le travail.

On note qu’il y a deux type de metal :

  • le metal clair façon acier, ici pour les cheminées, obtenu par lavis successifs de Graphite (SC 03) sur une base de noir, et lié avec des lavis d’Abyssal Blue (SC 08) dans les ombres.
  • le metal noir, qu’on voit moins ici, mais plus sur le canon d’assaut, traité avec de simple liserés de Graphite avant d’appliquer un glacis d’Abyssal Blue dillué à l’eau.

Enfin, quelques éraflures sont apportées sur les parties les plus planes et les plus larges du bleu, pour enrichir la texture. J’utilise ma couleur d’éclaircissement (un mélange d’Adriatic Blue et de Kantor, donc), assez dilué. Par moment je fais de simples traits légers de cette couleur, dans d’autre cas, je le double d’un trait superposé en noir dilué, mélangé à une pointe de Kantor blue. L’idée est d’être aussi léger et fin que possible : plus le trait sera épais, moins l’effet sera bon. Egalement bien penser à toujours mettre le trait le plus lumineux en dessous du trait sombre, et idéalement, positionner vos éraflures dans une perpendiculaire à la source lumineuse.

Buste (avant)

Cette partie est celle qui m’a pris le plus de temps, je crois bien que j’ai mis environ 2 heures par centimètre carré, au moins !

Ca fourmille de détails, et comme je me suis lancé dans un traitement NMM, chaque plaque nécessite une attention particulière, notamment pour obtenir un dégradé aussi net que possible.

L’OSL autour de la lampe a été obtenu en mélangeant un peu du jaune utilisé avec les différentes couleurs, puis en appliquant des éclaircis sur les zones proches, par lavis dilués.

Plutôt que de traiter l’emblème ailes-tête-de-mort en or ou en argent, j’ai préféré faire un rendu rouge sang, pour rappeler la couleur des Crimson Fists. Par ailleurs, j’avais envie de limiter les changement de couleur sur le modèle pour conserver une cohérence d’ensemble, vu le volume.

13 J'aimes

Ton épaulière est magnifique @Dice

1 J'aime

Merci ! Ca sera une figurine longue à peindre, mais on va se donner le temps :slight_smile:

1 J'aime

Ça fait du bien de temps en temps de prendre le temps a force de peindre à la chaîne le plaisir peut partir… c’est pour ça que j’ai plein de projets en cours ça me permet de ne pas me dégoûter je peux changer de thèmes entre Gaslands, Necromunda, Blood bowl ou médiéval…
J’ai l’impression de pas avancer mais en fait avec le temps j’arrive à mes fins et je suis productif.

2 J'aimes

Oui, en ce moment j’ai envie de prendre le maximum de temps sur un seul projet à la fois. Ca rejoint aussi l’idée que je me suis imposée depuis l’Imperial Space Marine : ne plus toucher aux peintures à pigments métalliques pour me forcer à travailler le NMM à chaque occasion.

Je trouve que peindre les éléments séparés aide beaucoup aussi à ne pas se disperser et à garder la motivation : chaque partie est une mini figurine en soi.

Pour ce qui est de la peinture à la chaîne, c’est clair que perso, j’en ai fait une overdose :slight_smile:

1 J'aime

Je te dis merde pour la suite… moi je me remets à fond sur mes morts vivants qui ont un tournoi en petit commute bientôt…

1 J'aime

@Dice

Je sais pas si tu as checke ce diorama…

Pas mal non !? :heart_eyes:

diorama_crimson_fists_02

9 J'aimes

Merci ! Superbe réalisation !

Après, question de goûts : je n’aime pas ce bleu, trop pâle pour les Crimson Fist, ainsi que la façon dont il a traité les héraldique (le fameux fond bleu au lieu du fond noir).

Mais le diorama est impressionnant ! :+1:

Tu as une sacré technique pour tes batles damages, j’en reste bouche bée à chaque fois, va falloir tutorer à moins que ce soit déjà fait kek part

1 J'aime

Merci :blush:

Je n’ai pas fait de tuto, mais j’avoue que ce dreadnought mériterait… J’ai bien avancé et je m’éclate !

À suivre…

1 J'aime

C’est vraiment bien fait ! J’ai hâte de le voir achevé.

Et je salue ta patience.

1 J'aime

Merci ! En fait, vu la longueur du processus, je vais créer un topic dédié, et je mettrai des photos chaque fois qu’un élément est terminé.

Je vous met une photo du bras-canon d’assaut dans la journée :slight_smile:

J’ai transformé ce sujet en billet dédié à la peinture du projet, avec quelques détails sur mon approche. N’hésitez pas si vous avez des questions, ça pourra faire l’objet d’une discussion lors du prochain live également.

1 J'aime

Modulo quelques retouches, l’arrière du corps est terminé. Petit à petit le bleu métallique fait son nid !

SAM_0559_compressed

J’ai mis à jour le sujet initial.

10 J'aimes

Ah oui j’avais pas vu sur le bras le traitement du bleu en NMM en plus des dommages de bataille :heart_eyes: bien joué !

Fin de l’avant du buste, le marathon continue.

14 J'aimes

Rahhhh lovely comme disait Hamster jovial !!!

3 J'aimes

Superbe, et l’osl est maîtrisé, bravo @Dice.

Merci, idéalement il faudrait en faire un autre en rouge de l’autre côté, mais j’hésite ! Tellement de choses à faire sur ce modèle :rofl:

1 J'aime

Quelle minutie et force détails. Te voilà prêt pour te hisser au lvl des concours les plus sérieux (sans doute depuis longtemps mais mon lvl et mes connaissances de cet univers des concours ne me permettent pas d’évaluer avec pertinence le bon moment).

En tout cas, c’est un plaisir de partir à la chasse au détail (les plus petits objets et accessoires) et au réalisme (la lumière, les dégradés).
Je vois que tu mobilises tes connaissances largement : même pour les optiques des feux, tu pioches dans des techniques similaires à celles décrites dans ton tuto sur les pierres précieuses.

Bravo Môssieur ^^

1 J'aime