Progression de DiceRoller : Zombicide Green Horde


#81

Et non ! Je ne suis pas mort !

Green%20Orde%20-%20Orcs%20et%20Fatties_compressed

Travail du weekend, à savoir le fruit d’une approche 100% tabletop pour aller au plus vite, je vous en parlerai prochainement : Technique que j’ai aussi appelée : “Zéro highlights pour les trouffions de CMON”


#82

Content de voir que tu reprends du service :+1:


#83

C’est propre, c’est jolie… c’est du bon boulot :+1:
Même les socles sont fait :+1:

Et ça fait plaisir de te revoir sur le fofo :wink:


#84

Merci les gars ! En fait je me suis focus sur le rendu le plus adapté “au jeu” sans passer de temps sur les détails. Je me fais violence. Et j’ai testé une “quick shade” maison, à base de vernis à bois dilluable à l’eau. Ça le fait.

A suivre !


#85

C’est dur de savoir ou et quand s’arrêter sur la peinture. On dit souvent tabletop, mais mon tabletop n’est pas le même que celui du voisin. Le tout c’est de trouver le juste équilibre peinture et plaisir. Faut pas que ça devienne une contrainte, sinon ça finit mal …


#86

Une vue globale de la progression.

Les figurines absentes sont sous couchées et attendent sur l’atelier !


#87

Ah bien joué ! Cette vision générale avec le thermo, c’est vraiment très malin pour constater la progression :+1:

J’ai l’habitude de ne pas garder les thermo pour ma part, peut-être une bêtise finalement :sweat_smile:


#88

Pas mal en effet…:+1:

Tu as raison @Spin0us le plus dur est de dire stop, là c’est bon…:roll_eyes:
Je passe beaucoup de temps sur mes figurines et pourtant quand je les regarde je les repeindrai bien😅


#89

C’est bien un truc d’informaticien ça ! On dirait une barre de progression stylisée :rofl:
J’suis fan :+1:


#90

En ce qui me concerne, j’ai l’impression de ne pas du tout être exigeant. C’est pas très grave vu que personne ne peint chez moi.
Quand je vois du tabletop comme ça, je suis impressionné.


#91

L’essentiel c’est que les figurines te plaisent à toi, et que tu sois satisfait de l’apparence de ton jeux :+1:


#92

Avec le recul, je me rends compte que j’arrive pas à faire du simple tabletop. Si je pousse pas les détail et que je ne fais pas au moins 2-3 passages d’éclaircissements, j’ai l’impression que la figurine est pas finie, voire baclée. Impossible de m’en satisfaire. Du coup, chaque fig me demande beaucoup de temps et d’énergie, la progression est limitée et je me lasse vite…
Le problème, je pense, c’est que je suis trop contemplatif : j’ai tendance à considérer chaque fig de manière individuelle (comme une oeuvre en soit), admirer les détails, vouloir faire de jolies photos… Je ne les mets pas assez en situation de jeu.
Bref, dur dur de trouver le bon équilibre :tired_face:

@diceroller, en tout cas, même pour du “zéro highlight”, le rendu de tes figs est top :+1:


#93

Comme je te comprends @Lockart ! C’est effectivement très compliqué de réussir à se contraindre à “ne pas trop en faire”. Je n’y arrive jamais vraiment. Mais cette fois-ci, lassé par cette horde répétitive, j’ai pris le taureau par les cornes, et me suis fixé des règles simples.
Et ça semble fonctionner.

Ce qui m’y a motivé est un constat simple :

  • quand on peint la figurine, comme tu le dis si justement, on s’y plonge, on y cherche chaque détail, et il nous est très difficile d’arrêter, il manque toujours un éclaircissement à faire, une ombre à corriger, un dent à faire ressortir.
  • mais lorsque cette même figurine qu’on a passé dix ou douze heures à peindre se retrouve manipulée sur le jeu, ou rangée dans sa boîte, voit-on tout ce travail ? Prend-il autant d’importance ? Pire, pendant le jeu, voit-on réellement une différence entre la figurine peinte pendant douze heures, et celle peinte en quatre ? Non.

Donc j’en suis arrivé à la méthode suivante :

  • base de blanc pour minimiser les couches nécessaires
  • lavis de shade pour la peau
  • 2 couches de couleur de base sur les parties colorées, en lavis dilués
  • peinture du socle (queques traits sombres et clairs pour simuler des pierres
  • lavis total de “quick shade” maison.

Rien ne m’empêchera d’ajouter des éclaircis par la suite, si j’ai envie, mais ça reste une option. L’objectif étant ici de terminer la horde.

Mais je te rejoins, c’est bien plus difficile qu’il n’y parait, on aura toujours l’impression d’arrêter la peinture trop tôt, tant que la figurine est dans nos mains !


#94

Ca va très bien t’inquiète,

Comme tu dis, tout ces orques qui vont pas rester forcement longtemps sur le plateau, qui sont là pour l’effet de masse, c’est pas grave de moins les détailler, faut se faire plaisir sur les héros. ^^

Sinon t’as le demi détaillé :stuck_out_tongue: genre tu détailles seulement les visages :stuck_out_tongue: ça peut marcher.

Dans tous les cas ne jamais viser la perfection on est toujours déçut. ^^


#95

J’assume le truc jusqu’au bout : j’ai renommé ce sujet et mon fichier de suivi en “Suivi de peinture”, j’ai fait sauter le “6MMRPC” et le fichier suit désormais toute l’année.

Terminé la contrainte de temps.


#96

Voilà, t’as compris le point faible du 6MMRPC :ok_hand::metal:


#97

C’est marrant, j’ai moi aussi modifié mon fichier de suivi. L’important, c’est la progression, pas le délai. Dans ce sens j’ai viré toutes les semaines pour ne garder que les chiffres clés.

Faut que je pense à mettre ça dans mon fil.


#98

Progression de la semaine : 3 figurines :

  • le nécromant (à l’occasion du défi Halloween)
  • le fatty et l’orc qui me manquait pour terminer la rangée en cours.


Je gagne donc le droit de peindre un héros avant d’attaquer la prochaine rangée de zombies (qui est déjà entamée). Ca sera la guerrière (je ne sais plus son petit nom).


#99

Pour la peinture de Massive Darkness je fonctionne un peu pareil:
Un groupe de trois sbires, puis une fig unique, puis un groupe etc… J’essaie de garder la même proportion entre tous les types de monstres. Je suis bientôt à 2/3 des monstres de base, 2/3 des monstres errants, 2/3 des agents et 2/3 des héros. Ça évite la lassitude des grosses séries.


#100

La tu as dépassé les 50% de la boite :+1:. bravo