Sous-couche blanche : quand, comment, quels pièges à éviter ?


#1

Suite à quelques discussions sur le slack des Tipeurs, je me lance dans un sujet dédié à la sous-couche blanche, il y a pas mal de choses à dire. Probablement que ce fil servira de support à un article sur CFM plus tard.

Quand opter pour une sous-couche blanche (ou quand utiliser du Chaos Black) ?

Pour commencer, rappelons qu’il n’existe pas de sous-couche universelle : tout dépend de l’effet voulu par le peintre. La sous-couche noire est particulièrement adaptée pour des rendus plutôt sombres (logique) mais pas seulement. Elle se prête très bien aux surface lisses et régulières, aux rendus “mécaniques” comme des armures ou des objets solides.

L’autre avantage du Chaos Black de GW (la bombe noire la plus réputée) est que son application est très facile et ne provoque jamais d’effet granuleux (voir ci-dessous).

Alors pourquoi ne pas utiliser systématiquement du noir ? Eh bien c’est possible, certains peintre ont cette approche. Le seul “problème” est qu’une base de noire nécessitera plusieurs couches de couleurs successives pour bien couvrir la surface et faire “disparaitre” le noir.
A l’inverse, avec une base de blanc, une approche très intéressante est possible : il devient possible de peindre très finement la pièce par lavis successifs : on applique des filtres très dilués de couleur sur la sous-couche, et les couleurs se construisent progressivement par superposition de teinte. Cette technique est particulièrement adaptée à la peinture des peaux.

Pour ma part, chaque fois que je peint une pièce dont la majeure partie du volume est constituée de peau (monstre, barbabre, etc) j’opte pour une sous couche blanche, pour pouvoir construire les nuances ainsi. Je trouve que cela permet d’obtenir un résultat très fin dans les dégradés qui est très réaliste pour un aspect “organique” disons. Sur une base de noire c’est possible, mais bien plus long et plus “épais” : il faudra d’abbord 2 ou 3 couches d’une couleur claire, puis appliquer les lavis.

Le problème de la sous-couche blanche

Alors tout va bien dans le meilleur des mondes ? Eh bien pas vraiment, les bombes de blanc présentent un problème (en fait, le blanc présente toujours un problème, comme l’a expliqué @Mr_K précédemment) car cette peinture nécessite des pigments très puissants pour couvrir une surface. Si vous pulvérisez une peinture blanche en bombe sur une figurine, de nombreux paramètres peuvent ruiner votre figurines :

  • si la température ambiante est trop élevée, la peinture va sécher avant d’atteindre la figurine, et provoquera un effet granuleux (éviter s’il fait plus de 20°)
  • s’il y a du vent, le même effet se produira, car le vent va sécher la peinture en vol
  • si vous pulvérisez trop prêt, vous allez noyer les détails
  • si vous pulvérisez trop loin, l’effet granuleux reviendra

Conseils pour ne pas rater une sous-couche blanche

Du coup, pour ne pas rater sa sous-couche blanche, il faut pulvériser :

  • Jamais si la température ambiante dépasse 20° (très important !!)
  • à 20 / 30 cm de la figurine
  • à l’abris du vent
  • dans un angle de 45°
  • par petites et légères pulvérisations, sans jamais rester longtemps sur le même spot

Si jamais vous obtenez un effet granueleux, ce n’est pas grave : un bain de 24h dans du Glanzer ou du Décap four, et le lendemain, en frottant sous l’eau avec une veille brosse à dent, la majeure partie de la sous couche sera partie.

Quelle marque de bombe choisir ?

La bombe Corax White de GW est une référence, mais coute cher (13 euros) et a un pouvoir couvrant et une pression très forte, ce qui d’une certaine façon augmente les risques de méconvenues évoqués ci-dessus.

Une alternative que je n’ai pas testé mais qui me tente est la gamme Montana Gold. 3 euros la bombe (!!), une gamme de couleurs très riche, et une pulvérisation très légère d’après les témoignages). Il faut que j’essaie ça !!

Montana Gold

Voici la description de la gamme :

Montana Gold 400 ml bombe
La bombe aérosol Montana Gold fait partie des meilleurs bombes acryliques que l’on trouve sur le marché. C’est une bombe de basse pression finition matt, sa couleur a une pigmentation élevée et elle assure un pouvoir couvrant très fort. La Montana Gold satisfait vos fantaisies avec ses 200 possibilités de coloris.

La Montana Gold a un Cap serré, grâce à une maniabilité parfaite, elle permet des dessins avec des dimensions de 0,4 cm à 24 cm.

  • Cap serré
  • toutes les Caps vont sur cette bombe
  • fort pouvoir couvrant
  • moins de bruits
  • séche vite
  • haute pression
  • adapter aux temps froids
  • excéllents résultats sur toutes les surfaces

J’essaie ça très bientôt et je vous dit !!


#2

Arf ce genre de commentaire est mauvais signe pour l’usage que j’en fais …

hello, j’utilise depuis longtemps la peinture de graffiti pour sous coucher mes figs. le rapport qualité prix est imbattable MAIS, comme ces bombes sont concues pour être ultra resistantes aux uv, aux intempéries et aux basses températures, il y a quand même un ajout de chimie dans les compos. ce ne sont pas des bombes acryliques. Il faut le savoir car si vous êtes du genre à beaucoup diluer vos couches de bases, vous allez être surpris, la peinture va sortir des creux et rester sur les reliefs (l’effet inverse de ce que l’on veut pour un lavis quoi).
il faut donc que la première couche (celle apres la sous-couche je veux dire) ne soit pas trop diluée, sinon c’est moche. ensuite aucun soucis pour peindre même avec multiples lavis.
pour la projection de peinture lors du sous couchage, ces bombes sont super, elles existent en haute et basse pression, en embouts fins ou épais, et avec des nuanciers de folie. c’est un coup de main a prendre, mais ca c’est comme toutes les bombes.

Vivement ton retour :wink:


#3

Oui mais il ne parle pas de la gamme en question là non ? Car c’est bien précisé que Montana Gold est une peinture acrylique.

De toute façon c’est trop tard ! J’ai commandé un lot !

Je vous dirais tout ça.


#4

T’avais pas de cultura dans ton coin ? :smiley:


#5

Je suis une grosse feignasse et j’avais envie d’en tester plusieurs !


#6

Pour la postérité :smile:


#7

Non !

Vous êtes priés de pas tester vos bombes de sous couche sur ma postériorité. Non mais owh !
:joy:

(Genièvre à la blanche fesse, c’est dans Kaamelott, hein… Alors, laissez-moi tranquille)


#8

Je ne me souviens plus dans quel sujet la question m’avait été posée donc je me réfugie ici pour donner la réponse.

Voilà un exemple d’application d’une sous couche blanche à la bombe de chez Action. La bombe en question est celle marquée “insulating primer”, à moins de 4 euros la bombe je vous prie.

Pas de blabla grandiloquent à la GW, pour vendre le même produit que les autres à des prix bien supérieur. La bombe fait parfaitement bien le taf pour de la sous couche figos. Pas de grains, pas de coulures (sauf si vous insistez bien sur), couches fines qui ne masquent pas les détails (sauf si vous insistez bien sur). Je précise que je sous couche en intérieur à température ambiante. Attention également la pression est forte en sortie de bombe donc faites des tests avant de sous coucher, il faudra peut être changer votre distance ainsi que la durée de vos jets.

20190610_152503

Et voilà une figurine sous couchée prise au hasard. C’est une figurine Runewars donc les détails sont moins prononcés que sur une figo GW, mais pour en avoir également je peux confirmer que ça ne change rien. Je précise que je sous couche les figurines posées à la verticale. Et du coup ce qu’on peut prendre pour une sous couche granuleuse n’en est absolument pas une, simplement les micro gouttes de peinture ne vont pas se déposer absolument partout du fait que je vaporise de face ou du dessus. C’est le résultat de cette sous couche moins unie à certains endroits qui laisse apparaître la couleur originelle du plastique par transparence. J’insiste la sous couche est lisse, pas de grains.


#9

Tu fais bien de le préciser, j’allais justement te faire la remarque qu’on dirait qu’elle est granuleuse (surtout bien visible sur le bas de l’arc)


#10

Effectivement oiui. Le haut de l’arc, pas par esprit de contradiction hein :rofl:, pourrait lui aussi laisser cette fausse impression, mais là c’est autre chose en fait c’est le plastique lui même qui présente parfois quelques aspérités.

Après sincèrement moins de 4 euros la bombe c’est presque un crime de ne pas au moins essayer une fois :joy:


#11

Avant ma conversion à l’aérographe pour les sous-couche je t’aurais dit oui :wink:


#12

Merci pour le rapport, c’est moi qui avais pose la question mais j’avais utilisé une autre bombe de chez action.

Question rapport qualité prix, c’est imbattable, et c’est ma préférence pour les décors…

Pour les pitou je suis comme @Spin0us, j’ai sombré du côté obscur de l’aero pour la sous-couche :blush:.

Pour info c’était ici. :wink:


#13

Hello,

Conseils pour ne pas rater une sous-couche

j’ajouterai à vos conseils : bien lire le mode d’emploi

j’utilise de l’army painter pour ma part et pas de soucis, je travaille dans le garage (abris du vent) avec des gants et dans un grand carton pour ne pas en mettre partout et être protégé

  • un peintre/figuriniste propose de plonger les canettes de peinture dans un seau d’eau chaude avant de s’en servir, je n’ai pas testé

  • un copain m’a donné cette astuce : plutôt que de pencher la canette de peinture, pencher la figurine pour garder la canette bien droite

Amicalement
Kala