Défi du mois de novembre 2018 - Norkembrelf


#1

2018

Introduction fluffistique (par @E.culdechene)


L’été, qui s’était particulièrement éternisé, touchait à sa fin.

La Samhain approchait à grand pas et, avec elle, les premiers frimas de l’hiver se faisaient déjà sentir.

La nature allait s’éteindre, comme à chaque automne, pour que recommence le cycle de la vie et le cycle des nains.

Les nains suivent, en effet, l’ancien calendrier dont le premier jour commence au lendemain des célébrations de Samhain.

Ils s’apprêtaient donc à s’enterrer dans leurs monumentales cités souterraines, pendant les mois qui constituent les saisons hivernales.

Avant de se couper ainsi du monde, les différents clans ont pour coutume de tous se réunir lors d’une immense assemblée générale.

Cette réunion, qui dure plusieurs jours et nuits sans discontinuer, s’articule autour d’un banquet gargantuesque où tous les sujets de l’année passée sont discutés et débattus. Les grandes orientations de l’année à venir y sont aussi évoquées afin que toute la nation naine agisse pour le bien commun.

Nous étions au cinquième jour des réjouissances, le hall cyclopéen abritait des centaines de nains attablés. D’immenses brasiers, placés au centre de la pièce, faisaient rôtir les nons moins immenses pièces de gibiers de toutes sortes, qui étaient avidement englouties depuis des jours. Les tonneaux de bières, que l’on vidaient à un rythme effréné, étaient fendus à la volée et jetés dans les flammes pour continuer d’alimenter les feux.

Les clans étaient réunis autour d’une tablée unique, qui formait un U entourant les âtres et les allées de service.

De gigantesques tapisseries, racontant les gloires passées du peuple nain et de ses plus grand héros, ornaient les murs. Elles étaient éclairées à la lueur de millions de bougies trônant sur des candélabres en or finement ouvragés.

La voûte de la pièce était une merveille d’architecture à l’acoustique incroyable. Lorsqu’un nain parlait en levant la tête, sa voix s’y répercutait et s’y amplifiait de telle manière que n’importe qui, de n’importe quel endroit dans la salle, pouvait l’entendre de manière parfaitement intelligible.

Les autres sons semblaient être comme mis en sourdine par quelque étrange magie dont seul les nains ont le secret.

Les nains et les naines présents étaient habillés de leur plus beaux atours, même les gens de service.

Leur agilité légendaire dans les arts de la table garantissaient à leurs tenues de rester immaculées jusqu’au terme de l’assemblée.

Dans la culture naine, une tâche quelconque revient à gâcher de la boustiffaille. Au delà de la gageur, c’est aussi considéré comme une insulte qui, par le passé, s’est déjà soldée par des déclarations de guerre et des raccourcissements de personnes à hauteur des épaules.

C’est ainsi attablés que les nains réglaient leurs affaires importantes.

Les bilans économiques de toutes les activités liées aux différentes ventes d’armes, d’outillages, de produits de minage, de bijoux, de commerce d’alcool, de nourriture et autres denrées périssables avaient été instruits, discutés et validés en séance.

Les questions d’argent réglées, l’heure était donc venue d’aborder les sujets de société et, plus particulièrement, de planifier les premiers raids du printemps.

La voix de Spinous se fit entendre : “- Qu’on attaque les elfes des forêts du sud, leur vin est bon et l’air du sud nous fera du bien pour lancer la saison des raids.”

Plusieurs centaines acquiescèrent.

La voix d’E.Cul-de-Chêne se fit écho : “- Par ma barbe, maudits soient tous ces elfes et leur vin. Attaquons les tribus orks des plaines de l’Est qui partent toujours piller les terres orientales en hiver. Ils rentreront à peine de leurs raids, fourbus et les coffres pleins. De l’argent facile, que je dis.”

Des centaines de cris de ferveur amplirent la salle et le débat tourna à la foire d’empoigne et à celui qui braillerait le plus fort.

Et tout cela pourquoi me demanderez-vous ?

Et bien, pour savoir à l’encontre de qui serait menée la première attaque des nains pour fêter l’ouverture de la saison estivale : les orks ou les elfes.

"- Du calme, du calme, mes frères…” fit la voix apaisante de Dice Roller, un seigneur de clan respecté de tous.

Tous se rassirent.
Aucune bière n’avait été renversée, ni aucune nourriture gâchée, telle était la façon des nains.

“- Demandons son avis à Meroutback.” , ajouta-t’il.

Meroutback était un demi ork, elfe du côté de sa mère.

Bien que personne n’ait jamais compris comment une elfe avait pu s’amouracher d’un ork, il était la preuve vivante que cela pouvait arriver ou, tout du moins, que cela était arrivé au moins une fois.

Rejeté par les deux peuples à cause de l’abomination qu’il représentait à leurs yeux, les nains l’avaient accueilli à bras ouverts, juste pour faire chier les elfes et les orks.

Au fil du temps, ils avaient appris à l’apprécier et à le respecter, il était désormais considéré comme l’un des leurs à part entière.

“- Je ne sais pas trop.” Répondit Meroutback. “- Les elfes du Sud sont des baltringues incapables de se battre et qui préfèrent batifoler dans les fourrés quand les oiseaux et la nature chantent. Pas sûr que ce soit très intéressant.”

“- Les orks de l’Est…” , reprit-il, “…sont des brutes épaisses qui défendront chèrement leur butin, quoi qu’il leur en coûte. Même épuisés, ils sont très dangeureux. Leur or pourrait nous coûter beaucoup de bonnes vies naines.”

“- On pourrait peut-être plutôt essayer…” , Il n’avait pas eu le temps de finir que l’engueulade avait reprise de plus belle.

“- Par… Ma… Barbe !” hurla E.Cul-de-Chêne qui, faute de pouvoir casser de l’ork, se serait bien passer les nerfs sur quelques nains suicidaires. Les murs tremblèrent.

Tous se figèrent, immobiles et silencieux, le considérant du regard : Les colères du nain étaient légendaires, surtout quand son postérieur le faisait souffrir, et nul ne souhaitait le voir passer en mode berseker dans l’immédiat, surtout en intérieur et sans ennemis à proximité.

Spinous en profita pour prendre à nouveau la parole. Il venait d’avoir une idée brillante, une idée naine.

“- Pourquoi ne pas organiser un combat, ou plutôt un championnat de combats à élimination directe? Envoyons nos meilleurs guerriers kidnapper des orks et des elfes de tous les clans connus et laissons le sort en décider.”

Il réfléchit un instant.

“- J’ai pas encore tout bien peaufiné, niveau modalités et tout… Mais, si on se retrouvait ici même… genre, dans 1 mois… avec des orks et des elfes prêts à combattre…”

Il avait su capter toute leur attention.

“- On les fait se cogner dessus, en un contre un après tirage au sort. On évalue les potentiels de chacun, et on décide de chez qui on va pour fêter la reprise, non ? Qui est pour ?”

L’idée plut beaucoup et fut adoptée à l’unanimité du vote à mains levées qui s’en suivi.

Il y eu alors moults éclats de rire, discussions enflammées et choppines qui s’entrechoquèrent. Beaucoup se proposaient spontanément pour aller capturer untel du clan des fougères urticantes ou le grand machin de la harde des grosses baffes.

Certains envisageaient même de ramener deux spécimens, ork et elfe, pour avoir le temps de les faire s’entraîner.
En plus, il serait toujours temps de réclamer une rançon pour la tête des eventuels survivants.

Meroutback allait demander quel était le prochain sujet à aborder, en se servant au passage une triple pinte, quand une petite voix se fit entendre sous la voûte.

“- Chers maîtres nains, si vous souhaitez organiser des combats, je suis assurément le gnome de la situation. Oswald T. Thriplwoodgrawn, troisième du nom, pour vous servir.”

La voix marqua une courte pause.

“- Mais où est-ce que j’ai encore mis ce modèle de contrat…Ah, le voilà.”

“- Faites moi confiance,…” reprit-elle, “… Je suis un professionnel. Vous ne serez pas déçus…”

Modalités du défi


Il est temps, pour vous, de partir à la recherche de votre spécimen orc ou elfe et de le préparer pour l’arène qui se tiendra le 29 novembre 2018 à minuit ! Pensez à inscrire votre concurrent ici même, avant de vous lancer dans sa préparation (oui on parle bien de peinture !).

Essayez également de leur donner un nom et un petit descriptif de capacités spéciales pour le combat, ça pourrait les aider pour le championnat qui va suivre.

Si vous avez des questions, allez-y !

Un seul des deux camps remportera l’immense honneur de se faire avoiner et dépouiller par le clan des nains.

PS: si vous avez l’habitude de faire de la peau verte, essayez vous aux oreilles pointues et inversement. C’est l’occasion de vous tester :wink: Sinon, on s’en fout, l’essentiel c’est de s’amuser à peindouiller tous ensemble !

PS2: si vous voulez faire une figurine de chaque, pas de souci !

PS3: si vous voulez faire un diorama de ouf, lâchez vous aussi :+1:

PS4: vous pouvez m’en offrir une à Noel… (by @E.culdechene)

Liste des inscrits


Liste des concurrents de l’arène



[:open_book: ColorFLUFFminis] Episode 2, "A boire et à manger ?"
Progression de DiceRoller : Zombicide Green Horde
#2

J’ai comme l’impression qu’un Deffkilla Wartrike aurait du mal à faire partie de la fêtes…

Mais je salue la folie qui se dégage de ce défi ! Bravo !


#3

Ahhhh ba voila, je n’étais pas dans la bonne section :+1:

Merci @E.culdechene pour cette histoire :joy:

Il me reste plus qu’à me trouver une figurine :+1:


#4

Je vous présente Eosine , jeune elfe (pas plus de 200 piges) aventurière à ses heures. Elle est casse couilles niveau 10 (tellement pipelette que t’en meurs) et chanteuse de death metal (oui ça surprend). C’est ma recrue pour cette compétition !


#5

Hey ! Regardez ! J’en ai attrapé un de chaque ^^

Voici Elder Mok. Il est plus tout jeune le bougre mais il en a vu passé des bastons. Lassé de fendre les gueules à coup de cimeterre, tellement conventionnel pour un orc, il tente de se distinguer par des techniques de combat plus créatives. Sa panoplie actuelle : un djembé et un bâton de majorette.

Et là c’est Laurel de Boissanglant. Transpercer un orc de flèches, en plus d’être son hobby favori, a des vertues apaisantes sur son caractère emporté et ses tendances psychotiques. Faut dire qu’elle ne supporte pas la couleur verte, ce qui est un peu compliqué à vivre au quotidien pour un elfe sylvestre.


#6

Si, si, tu peux, ça sera juste un ork en chariot de guerre ^^.

No limit, même du 40k.

Il faut juste du vert ou des oreilles pointues…

En fait non, juste du vert.

:stuck_out_tongue_winking_eye:


#7

Laurel du Bois-sans-Gland, c’est bien un nom d’elfe ça ! :joy: :+1:


#8

Argh, 2 elfes pour 1 seul orc ! Je peux pas laisser faire ça ! Faut que je trouve un orc en chibi au plus vite pour ré-équilibrer … Même si l’orc peut très bien gérer les deux elfes :smirk:


#9

Sibyl
Elfe, Rôdeuse.
A les compétences « camouflage » (on voit bien sur la photo) et détection du mal (surtout des orcs en réalité).
Elle porte un arc mais ne sait pas trop s’en servir, c’est pour faire elfe.


Les orcs sont mal barrés ! :smiling_imp:


#10

Absolument génial. J’adore.

Merci pour ce fluff de taré qui va devenir une marque de fabrique de ce forum, un gage de qualité !

Ai-je un elfe à peindre quelque part ? Heuuuu… Fouille imminente !


#11

Est-ce que les orcs zombies sont autorisés ?


#12

Sauf si c’est du 1v1 à élimination directe avec tirage au sort…

Va y avoir du elfe vs elfe.

Un combat sans glands pour paraphraser @Lockart.


#13

Bien sûr tous les types d’orks Et d’elfs Sont bon …:+1:

C’est comme le cochon tout est bon :joy:


#14

Pas sûr que le cochon vert soit comestible par contre…:thinking:


#15

@Spin0us tu prendras la mise à jour du fluff sur la page dédiée, j’ai corrigé le texte…

(Surtout si tu fais de la lecture dans la prochaine vidéo)


#16

C’est fait :+1:

@diceroller bien sur que ça passe, qu’ils soient bleus, en décomposition ou avec une crête de punk, toutes les formes d’orc sont autorisées :wink:


#17

Je vais essayer de me motiver ça me permettra de finir mes orques pour Shadespire.


#18

Ca serait top ! Tu pourrais remonter la côte des peaux vertes :grin::metal:


#19

N’ayant pas de peaux vertes… continuons dans la série Zombicide BP. Avec tous ces défis je vais peut être finir ma boîte de base !


#20

avec tous ces elfes qui vont s’entretuer, on sera obligés d’aller cogner les orks au printemps :joy::ok_hand:

:elf: = :poop: